Le dépoussiérage d’archives est crucial pour maintenir les fonds de collections et archives en parfait état. Outre le fait de mettre à disposition des utilisateurs des ouvrages propres, il assure avant tout la protection des livres ou documents de valeur, face à la poussière. Particulièrement dangereuse pour le papier, la poussière peut causer des dégâts importants aux archives et fonds patrimoniaux. Le dépoussiérage est une opération complexe et longue qui nécessite expertise et savoir-faire.

Les facteurs de dégradations des archives

La poussière par son action abrasive, provoque la détérioration et le changement d’aspect des archives. Les dégradations peuvent avoir une origine biologique dans le cas d’un environnement humide et provoqueront ainsi, des taches de moisissure.

Une altération chimique due à l’humidité combinée à des agents polluants gazeux peut causer des dommages irréversibles.

Si les microorganismes sont à l’origine de certaines dégradations, les frottements dus à un rangement inadéquat peuvent aussi endommager les archives à l’instar d’une mauvaise qualité de carton ou papier pour le conditionnement.

La manipulation des ouvrages

Elle nécessite malgré sa simplicité apparente, des précautions qu’un personnel spécialement formé connaitra. Que ce soit pour retirer des rayonnages le document ou l’y remettre, certaines précautions doivent être prises. Les livres sont déplacés sans être basculés et remis en place naturellement sans forcer. Les cartes ou estampes seront mises à plat dans des conteneurs adaptés à leur volume et à l’abri de la lumière, nettoyés au préalable.

Les mesures préventives

Les archives et fonds patrimoniaux sont des supports extrêmement fragiles. Avant de procéder au dépoussiérage, il faut connaître d’une part la nature des archives et d’autre part, la nature des altérations dont les archives ont été victimes de manière à utiliser les outils adéquats.

Le dépoussiérage d’archives ne se limite pas aux documents proprement dit mais également à l’environnement où ils se trouvent. La manipulation ainsi que le rangement ont une importance majeure dans toute la procédure de dépoussiérage.

Dans un premier temps, l’équipe des experts va relever l’ordre de classement des documents pour les enlever ensuite.

Le dépoussiérage

Après cette étape, les archives seront entreposées dans un autre local. Le nettoyage minutieux de tout le local a lieu : rayonnages, sols et bouches d’aération. L’étape suivante est le dépoussiérage des conditionnements et ensuite, celui des archives elles-mêmes. 

On distingue le dépoussiérage d’archives préventif où l’objectif de l’équipe formée à cet effet, est d’entretenir les collections qui sont saines (ni moisissure, ni champignon) et le dépoussiérage curatif.

Le premier peut se dérouler dans le cadre de l’entretien régulier des collections ou à l’occasion d’un déménagement du fonds de collection ou des archives. Le dépoussiérage est manuel ou mécanique. On utilise des brosses douces à poils souples, des pinceaux puis des chiffons en micro-fibres. Ces derniers sont utilisés sans recours à des produits chimiques qui pourraient causer des dégâts aux reliures, au cuir …. Le nettoyage est particulièrement minutieux, il se fait page par page en partant du centre vers l’extérieur, les tranches et pages de garde sont exhaustivement dépoussiérées. Les boîtes où sont déposés habituellement les documents seront également dépoussiérées. Un aspirateur doté d’un filtre spécial à variateurs de puissance (norme HEPA) est utilisé pour le dépoussiérage mécanique… Généralement, les deux méthodes sont appliquées.

Le dépoussiérage d’archives curatif réalisé en profondeur se fera après une désinfection préalable des archives qui ont été touchées. Dans ce cas, on isole dans un local aéré et ventilé, les documents qui vont être traités. L’air renouvelé va éloigner les moisissures.

Les employés qui prennent en charge l’opération seront équipés d’un matériel spécialisé de protection individuelle (blouse jetable, gants non poudrés, masque…) qui assure leur sécurité et celle des archives.

Les différentes brosses souples, pinceaux et chiffons seront nettoyés et désinfectés avec minutie avec de l’alcool à 70 degrés.

La remise en place

Tous les documents et ouvrages ont été numérotés minutieusement pour permettre à la fin des opérations, d’y retrouver leur place. Les rangements ont été au préalable parfaitement nettoyés et désinfectés par un personnel spécialement formé au dépoussiérage de fonds d’archives. Des collections entières peuvent faire l’objet de changements de locaux ou de bâtiments et avant d’être transférées dans le nouveau lieu d’accueil, elles doivent obligatoirement, être dépoussiérées.

La formation du personnel spécialisé dans le dépoussiérage d’archives

Au cœur de notre stratégie de qualité, les équipes sont formées en permanence à la manipulation des ouvrages et documents très fragiles pour éviter préventivement tout dommage. Nos équipes disposent des connaissances nécessaires pour reconnaître la nature des dégradations pour appliquer la méthode la plus adaptée. Les règles en matière d’hygiène et de sécurité font également partie de la formation de nos spécialistes en dépoussiérage d’archives.

 

déménagement d'entreprise - i2T
Pour bien préparer votre déménagement

Téléchargez gratuitement notre guide du déménagement d'entreprise